Contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation  ?

La formation en alternance

Comme son nom l’indique, le principe de la formation en alternance est d’alterner les enseignements théoriques dans un centre de formation, et la pratique professionnelle au sein d’une entreprise.
Dans la cadre d’une formation en alternance, deux modalités de contrat s’offrent à vous : contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage, qui permet à au candidat d’obtenir un titre professionnel ou un diplôme reconnu par l’état.

Le contrat d’apprentissage

Les diplômes

Le contrat d’apprentissage permet d’obtenir différents diplômes de l’enseignement professionnel reconnu par L’État, dans des domaines très variés :

  • les diplômes de l’enseignement secondaire : CAP (certificat d’aptitude professionnelle), BP (brevet professionnel) et Baccalauréat Professionnel,
  • les diplômes de l’enseignement supérieur : BTS (brevet de Technicien supérieur), DUT (diplôme universitaire de technologie), licence professionnelle, master…
  • les titres professionnels complémentaires enregistrés au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles).

L’âge

Pour accéder à un contrat d’apprentissage, il est nécessaire que les personnes soient âgées entre 16 et 25 ans. Il est, toutefois, possible de demander une dérogation pour les jeunes de 15 ans à condition d’avoir été jusqu’en 3e, et pour les adultes jusqu’à 30 ans à titre expérimental jusqu’au 31 décembre 2019 pour certaines régions.

La limite d’âge ne s’applique pas pour les personnes désirant reprendre ou créer une entreprise qui nécessite d’avoir un diplôme, ainsi que pour les travailleurs reconnus handicapés.

Le statut

L’apprenti signe un contrat de travail, avec quelques spécificités, avec son employeur. Il a alors un statut de salarié au sein de l’entreprise. Il doit respecter les mêmes règles du travail et bénéficie des mêmes droits.

Si l’apprenti est mineur, ce sont les parents ou les représentants légaux qui doivent signer le contrat d’apprentissage.

Les entreprises concernées

Toutes les entreprises du secteur privé et public, les agences de travail temporaire et les associations peuvent embaucher un apprenti en contrat d’apprentissage.

La durée du contrat d’apprentissage

Un contrat d’apprentissage peut être conclu pour une durée de 1 à 3 ans, selon le diplôme visé.

Un CAP ou un BP se prépare généralement en 2 ans, un Bac Pro en 3 ans et un BTS en 2 ans, mais si l’alternant détient déjà un diplôme la durée de formation peut être diminuée d’un an.

La répartition des heures en entreprise et au centre de formation dépend de la formation et du métier.

En ce qui concerne la période de travail au sein de l’entreprise, l’apprenti doit effectuer le même nombre d’heure que les salariés en sachant que la durée légale de travail est de 35 heures hebdomadaire.

Les congés payés

En tant que salarié, l’apprenti a le droit à des congés payés de 5 semaines par an. Il bénéficie également du congé maternité ou paternité.

Pour le passage de ses examens, l’apprenti dispose de 5 jours supplémentaires de congés payés.

La rémunération

Salaire de l’apprenti en contrat d’apprentissage (2018)
Année de formation Moins de 18 ans 18 à 20 ans 21 ans et plus
1ère année 370,07 €(25 % SMIC) 606,91 €(41 % SMIC) 784,54 €(53 % SMIC)
2e année 547,70 € € (37 % SMIC) 725,33 €(49 % SMIC) 902,96 €(61 % SMIC)
3e année 784,54 €(53 % SMIC) 962,18 €(65 % SMIC) 1 154,61 €(78 % SMIC)

Le contrat de professionalisation

Le contrat de professionnalisation est une formation en alternance qui vise à acquérir une qualification professionnelle (diplôme, titre à finalité professionnelle, certificat de qualification professionnelle) enregistré au RNCP, ou bien une qualification professionnelle reconnue dans la convention collective de la branche ou inscrite sur la liste de la CPNEF (commission paritaire nationale pour l’emploi et la formation).

Les bénéficiaires

Cette formation s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, et aux personnes âgées de plus de 26 ans si elles sont :

  • demandeurs d’emploi,
  • bénéficiaires de l’ASS (allocation de solidarité spécifique),
  • bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active),
  • bénéficiaires de l’AAH (allocation aux adultes handicapés),
  • ou bénéficiaires d’un CUI (contrat unique d’insertion).

La formation

Lors d’un contrat de professionnalisation la personne alterne des périodes de formation en entreprise et des périodes d’enseignement en centre de formation.

Le temps d’enseignement en centre de formation agréé est de 150 heures minimum, ce qui doit représenter entre 15 et 25 % du temps total du contrat de professionnalisation.

Le contrat

La durée d’un contrat peut varier entre 6 mois et 12 mois selon l’objectif à atteindre et peut être prolongé jusqu’à 24 mois pour certaines situations.

Pendant les périodes en entreprise, l’alternant est encadré par un tuteur attitré qui a pour mission de l’aider à s’intégrer dans l’entreprise et de suivre l’évolution de ses compétences.

L’alternant est lié à l’entreprise par un contrat de travail.

Il a le statut de salarié et il a donc les mêmes obligations et les mêmes devoirs que les autres salariés de l’entreprise (congés payés, couverture sociale…)

Le contrat de professionnalisation peut se conclure avec toute entreprise du secteur privé qui contribue au financement de la formation professionnelle continue, ainsi que les agences d’intérim. Les entreprises publiques sont exclues de ce dispositif.

La rémunération

Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, le salaire est calculé selon l’âge et le niveau d’études.

En contrat de professionnalisation, la rémunération diffère en fonction de l’âge et de l’année d’étude.

Salaire de l’apprenti en contrat pro (2018)
Moins de 21 ans 21 à 26 ans 26 ans et plus
Niveau inférieur au BAC Pro 814,15 € (55 % SMIC) 1 036,19 € (70 % SMIC) Entre 1 273,70 € (85 % SMIC)
et 1 498,47 € (100 % SMIC)
Niveau égal ou supérieur au BAC Pro 962,18 € (65 % SMIC) 1 184,22 € (80 % SMIC)

SMIC mensuel au 1er janvier 2018 = 1 498,47 € – alternance.fr

Les formations de Sup de Log Promotrans

Le groupe Sup de Log Promotrans proposent des formations en alternance dans les domaines de la logistique / supply-chain, Transport Multimodal et Maintenance de Véhicules Industriels.

CAP :

  • Maintenance des véhicules, option B : véhicules de transport routier,
  • Opérateur logistique

BAC PRO :

  • Maintenance des véhicules, option B : véhicules de transport routier,
  • Logistique

BTS :

  • Transport et prestations logistiques,
  • Maintenance des véhicules option B : véhicules de transport routier.

BAC + 3 :

  • Bachelor de Responsable Transport Multimodal & Commerce International,
  • Bachelor de Responsable Supply Chain & E-commerce.

BAC + 5 :

  • Titre de manager des opérations logistiques internationales.