Glossaire maintenance de Véhicules industriels

Définitions des mots clés maintenance de véhicules industriels

Véhicules industriels
Définition : Un véhicule industriel désigne tout véhicule à moteur ou ensemble de véhicules munis de roues, pourvus de leurs accessoires ou non, conçus et construits pour le transport de marchandises. Cette définition inclut notamment les camions-bennes, les camionnettes et les camions, les camions-grues, les camions-citernes, les fourgons, les semi-remorques et les malaxeurs à béton.
Gestion de véhicules industriels
Définition : La gestion d’un parc de véhicules consiste à prendre en charge un ensemble de véhicules en matière logistique, administrative et technique, en respectant la règlementation de sécurité et les impératifs de cout, de délai et de qualité. Il s’agit notamment de planifier l’emploi des véhicules, garantir leur disponibilité, veiller à leur entretien, à leur fiabilité technique et à la validité de la documentation de bord.
Véhicule utilitaire léger (VUL)
Définition : Un véhicule utilitaire léger est un véhicule à moteur conçu et construit pour le transport de marchandises, ayant au moins quatre roues, à l’exclusion des quadricycles à moteur, et dont le poids total autorisé en charge est inférieur ou égal à 3,5 t. Cette définition correspond aux véhicules de la catégorie N 1 au sens du Code de la route.
Poids total autorisé en charge ( PTAC)
Définition : Le poids total autorisé en charge (PTAC) d’un véhicule routier correspond au poids à ne pas dépasser lorsque le véhicule est chargé. Il est déterminé en fonction du nombre d’essieux, en tenant compte des valeurs imposées dans le Code de la route. Le PTAC peut être connu en lisant la carte grise du véhicule, son certificat de conformité ou sa plaque de tare.
Diagnostic véhicule
Définition : Le diagnostic d’un véhicule consiste à relever des données réelles par l’observation, par des contrôles ou des tests, soit directement ou à l’aide d’un système spécifique, pour détecter les anomalies et les pannes sur ce véhicule et en déterminer les causes. Lorsqu’il est embarqué, le dispositif de diagnostic est monté directement à bord du véhicule, et permet de connaitre les anomalies détectées par les calculateurs de bord.