Trouver un emploi dans la logistique sans diplôme : c’est possible !

La logistique est un secteur particulièrement porteur et qui recrute à tous les niveaux de formation, y compris sans diplôme. Il est tout à fait possible de trouver un emploi sans aucune qualification. Voyons quels sont les emplois concernés, les qualités attendues pour y accéder ainsi que les perspectives d’évolution.

Quels sont les métiers de la logistique accessibles sans diplôme ?

Directrice des Ressources Humaines de Duhamel Logistique, une PME de 116 salariées, Hélène Anselme affirme que « Un quart des personnes que nous avons recrutées depuis le 1er janvier 2014 ne sont pas diplômées. Elles ont été embauchées à des postes d’agents logistiques ou de préparateurs de commandes. »
Parmi les postes les plus souvent pourvus sans diplôme, nous pouvons en citer deux :

Préparateur de commandes

Son rôle est de préparer les produits destinés à un client et qui sont stockés dans l’entreprise (entrepôt, quai, chambre réfrigérée, magasin…). Pour cela, il s’appuie sur les indications du bon de commande, sur lequel figure notamment la liste des marchandises stockées dans l’entreprise et qu’il doit récupérer. Charge à lui ensuite de les rassembler, de les emballer puis de les conditionner (dans un colis, un carton, une palette…) suivant le cahier des charges du client. Enfin, il transmet la commande prête à partir au service livraison de l’entreprise.
Ce métier est rémunéré au SMIC (ou légèrement au-dessus) pour un travail hebdomadaire de 35 à 39 heures.

Les qualités attendues d’un bon préparateur de commandes :
• Être rapide, rigoureux, et avoir un bon sens de l’organisation,
• Être capable de réaliser des tâches répétitives sans lassitude et avec la même rigueur,
• Être en bonne condition physique (comme pour tous les métiers manuels),
• Se rendre disponible pour travailler éventuellement en horaires décalés, le week-end, de nuit ou encore les jours fériés.

A savoir : le permis de cariste (CACES ®) est nécessaire dès lors que le préparateur doit manipuler des chariots élévateurs ou encore des transpalettes.

Cariste

Le métier de cariste est accessible sans diplôme mais il faut toutefois posséder un Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité (CACES ®) permettant de conduire des engins de manutention en toute sécurité. Ce certificat peut être financé par le Conseil Régional, Pôle Emploi, le Compte Personnel de Formation (CPF) ou encore une mission locale de votre secteur.
Parmi les tâches les plus courantes, le cariste :
– Réceptionne les marchandises,
– Transporte les marchandises puis les stocke à l’aide d’un engin de manutention (transpalette ou chariot élévateur),
– Prépare les palettes et les amène jusqu’à la zone de chargement,
– Il charge les marchandises dans le camion de sorte à en assurer la sécurité durant le transport,
– Il veille à bien respecter toutes les règles de sécurité pour écarter toute situation dangereuse (port de chaussures et casque bien souvent obligatoires…).

Un magasinier cariste gagne en moyenne 27 000 euros bruts par an.

Les qualités attendues d’un bon magasinier cariste :
• Être rigoureux et concentré, notamment sur les consignes de sécurité
• Être organisé et consciencieux afin de ne pas perdre de temps à localiser les marchandises,
• Avoir quelques connaissances informatiques pour gérer les stocks,
• Être en bonne condition physique (comme pour tous les métiers manuels),
• Se rendre disponible pour travailler éventuellement en horaires décalés, le week-end, de nuit ou encore les jours fériés.

Les autres métiers accessibles sans diplôme

– Opérateur logistique (pour l’emballage, le conditionnement ou le reconditionnement),
– Assistant d’inventaires,
– Contrôleur flasheur
– Agent de quai,
– Ouvrier déménageur
– Préparateur de véhicules,
– Etc.

Par quel biais se faire recruter plus facilement ?

L’intérim : la voie royale pour accéder aux métiers du secteur logistique sans diplôme

L’intérim est l’une des principales voies d’accès aux métiers de la logistique, y compris sans diplôme. De plus, certaines périodes de l’année sont particulièrement favorables à l’embauche : entre octobre et décembre pour préparer les fêtes de fin d’année ou encore en début d’année pour réaliser les inventaires.
Pour bon nombre d’entreprises, l’intérim est un excellent moyen de tester la motivation des candidats, leurs compétences et leur attitude au travail (le savoir-être), en vue de les embaucher en CDD ou CDI ultérieurement.

Obtenir un titre professionnel entièrement financé pour faciliter l’accès à l’emploi

Il est intéressant de noter que certaines agences d’intérim n’hésitent pas à financer des formations afin de répondre aux exigences de leurs clients. Ainsi, elles présentent des candidats immédiatement opérationnels avec des titres professionnels correspondant aux métiers visés : cariste d’entrepôt, préparateur de commande, ouvrier déménageur, magasinier gestionnaire de stock…
Il existe par ailleurs d’autres moyens de financer ces formations (Pôle Emploi, Mission locale, Conseil régional, CPF…).

Quelles sont les perspectives d’évolution ?

Lorsqu’un salarié a été recruté dans un premier temps sans diplôme, il peut à terme évoluer vers des postes d’encadrement, tels que :
– Chef d’expédition,
– Chef de réception,
– Chef de quai,
– Chef d’équipe,
– Chef de quai,
– Etc.

En résumé, si vous ne possédez aucun diplôme et que les métiers de la logistique vous intéressent, sachez qu’il est tout à fait possible de trouver sa place dans ce secteur, d’obtenir de nouvelles qualifications et de monter rapidement en compétences pour accéder à des postes plus élevés et mieux rémunérés.