Nos astuces pour réussir votre alternance Logistique et transport

La formation en alternance est de plus en plus plébiscitée par les étudiants car elle conjugue apprentissage théorique et expérience professionnelle au sein d’une entreprise. C’est un peu comme si vous menez une double vie le temps de la formation. Incontournable dans le domaine de la logistique et du transport, l’alternance promet de belles perspectives d’emplois. Mais comment mettre toutes les chances de votre côté pour réussir cette double formation école/entreprise, c’est ce que nous allons voir dans cet article.

Ciblez le diplôme que vous souhaitez obtenir

Avant même de choisir l’établissement qui vous accueillera tout au long de la formation, ne vous trompez pas sur le diplôme que vous souhaitez obtenir.
Pour cela, interrogez-vous sur le métier que vous souhaitez exercer, car même si certaines formations se ressemblent, elles ne préparent pas forcément au même métier.
Aussi, dans le domaine Logistique et Transport, on trouve aussi bien des conducteurs que de des métiers sédentaires (représentant environ 1 salarié sur 5).

Quels diplômes pour les conducteurs ?

Généralement, un CAP opérateur logistique permet de devenir conducteur, mais de plus en plus d’étudiants choisissent de passer un Bac Pro Conducteur Transport Routier de Marchandises.

Quels diplômes pour les opérateurs logistiques ?

Les opérateurs logistiques ont généralement un CAP distribution Magasinage ou un Bac Pro Logistique. Notons que le CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité) est exigé pour tous les métiers de la conduite dans le domaine de la Logistique et du Transport.

Quels diplômes pour les fonctions d’encadrement de proximité ?

Le DUT Gestion logistique et transport permet d’exercer les métiers tels que gestionnaire d’entrepôt, responsable d’exploitation transport, agent de transit logistique, déclarant en douane ou encore affréteur transport aérien.
Le diplôme Bac + 2 TSMEL permet d’exercer la fonction de Technicien Supérieur en Méthode et Exploitation Logistique.
Le diplôme Bac + 3 REL prépare au métier de Responsable en Exploitation Logistique.

Quels diplômes pour les fonctions d’encadrement supérieur

Les diplômés de Bac + 4 à Bac + 5 (ex : Master Logistique ou MBA Logistique) peuvent prétendre aux postes suivants : responsable d’agence, responsable de production, responsable commercial, adjoint au directeur d’une entreprise de transport ou de logistique, ou encore responsable de la supply chain.

Choisissez le bon centre de formation

Lorsque vous avez une bonne idée du métier que vous souhaitez exercer (et donc du diplôme qui correspond), faites le tour des différents établissements qui préparent à la formation que vous recherchez. Écoles, DUT, CFA (Centre de formation des Apprentis) …, n’hésitez pas à aller aux portes ouvertes de tous les établissements susceptibles de vous intéresser, sans oublier les salons étudiants, très intéressants pour établir de premiers contacts. Demandez à visiter les locaux : salles de cours, bibliothèque, ateliers, salle de repos…, échangez avec les professeurs et renseignez-vous sur les moyens de vous rendre dans l’établissement ainsi que le coût des loyers en cité U ou en studio dans les environs.

Anticipez votre recherche d’entreprise

Idéalement, il est utile de commencer à prospecter avant même d’être inscrit en formation. Si vous savez déjà quel diplôme vous visez, vous pouvez commencer à interroger les entreprises qui vous intéressent pour envisager votre future formation en alternance. Plus vous anticiperez et plus vous pourrez rencontrer des entreprises susceptibles de vous embaucher. Ainsi, lorsque vous démarrez votre cursus, vous n’aurez plus à vous soucier de trouver une entreprise pour valider la partie pratique de la formation. De plus, en cas de rupture de contrat en cours de formation, vous pourrez toujours retourner voir des entreprises que vous avez déjà contactées.

Conjuguez efficacement théorie et pratique

Tout l’intérêt d’une formation en alternance et de profiter à la fois d’un enseignement théorique et d’une formation pratique en entreprise. L’aspect concret du travail en entreprise convient parfaitement aux étudiants qui n’apprécient pas la routine des cours en classe. Attention toutefois à ne pas négliger la partie théorique car les deux parties, théoriques et pratiques sont essentielles pour valider votre diplôme. N’hésitez pas à poser des questions à votre tuteur ainsi qu’à vos professeurs pour bien appréhender le lien entre la théorie et la pratique.

Gérez votre planning et ne vous laissez pas déborder

Dès le début de la formation, préparez un planning pour visualiser en un clin d’œil vos périodes de formation en classe et les périodes en entreprise, afin d’organiser votre travail efficacement, notamment à l’approche des examens ou de remise de rapports. Plus vous serez organisé et moins vous vous sentirez débordé. Ne paniquez pas s’il vous faut une quinzaine de jours pour prendre votre rythme, c’est tout à fait normal. Avec un peu de discipline, vous jonglerez aisément entre les coups de fil à passer pour l’entreprise entre deux cours et les devoirs et dossiers à rendre pour l’école.

Soyez « Corporate » en entreprise…

Lorsque vous intégrez une entreprise, il est important d’en respecter les codes. Ceux-ci varient selon le secteur d’activité (tenue vestimentaire, horaires, etc.). Mais dans tous les cas, il est essentiel d’avoir un comportement irréprochable en entreprise. Échangez avec vos collègues et votre tuteur, posez des questions, tentez de profiter de leur expérience en restant humble et courtois. Et surtout n’ayez pas peur de montrer que vous faites partie de l’équipe, bien qu’étant encore en formation.
Faites un point régulier avec votre tuteur sur l’avancement de votre formation. Cela permet de créer un climat de confiance entre vous et de vous sentir plus à l’aise pour prendre des initiatives. Car plus vous aurez l’occasion de montrer votre savoir-être en entreprise, plus cette dernière sera encline à vous proposer un contrat en fin d’alternance.

… et adoptez une attitude professionnelle en cours

Lorsque l’alternance propose de longues périodes en entreprise suivies de courtes périodes en cours, il est tentant de considérer les cours comme des phases de repos. Attention à ne pas tomber dans ce piège, car vos professeurs seront attentifs à la manière dont vous vous comportez en cours. Il s’agit en fait d’adopter la même rigueur et le même professionnalisme qu’en entreprise : ponctualité, assiduité, participation orale…

Partagez vos expériences entre collègues de promotion

Lorsque vous retournez en cours, échangez le plus possible avec vos collègues de promotion sur vos expériences respectives. Il est toujours intéressant de voir comment se passe une alternance dans d’autres entreprises du même secteur. Plus vous échangerez des idées, des contacts, des expériences et plus vous saurez dans quelle direction orienter votre carrière professionnelle.

Cultivez votre réseau professionnel

Durant vos périodes de travail en entreprise, vous serez amenés à rencontrer de nombreux professionnels, salariés, prestataires, clients, fournisseurs… N’ayez pas peur d’échanger avec eux et si possible, d’obtenir leurs coordonnées. Qui sait, peut-être qu’un jour, vous aurez besoin de les contacter pour vous aider à décrocher le job de vos rêves.